Venus à moto, les assaillants ont semé la terreur à Salmossi ( Photo d'illustration)

Des individus armés non identifiés, habillés en tenue sable désert et vert bariolés ont attaqué une mosquée à Salmossi, dans la commune de Markoye, le vendredi 11 octobre 2019 dans la soirée. Au moins 16 personnes ont été tuées et plusieurs blessés. Au nombre d’une cinquantaine, les assaillants sont venus à moto.

Leur présence autour de la mosquée de Salmossi avait été signalée au moins une heure avant l’assaut contre les fidèles musulmans. Le détachement militaire de Markoye qui venait en renfort a été pris dans une embuscade. Cette attaque contre le village de Salmossi ressemble à des représailles contre les populations de ce village qui s’étaient défendues face à des hommes armés dans la nuit du  7 septembre dernier. En effet, plusieurs individus armés avaient fait irruption dans ce village. Les habitants s’étaient révoltés  et avaient mis en déroute les agresseurs. Bilan deux assaillants avaient été tués, des motos retirés et remis aux FDS. Les forces de défense, alertées, avaient pris en chasse ces hommes armés.

Au même moment où la mosquée de Salmossi était attaque, d’autres groupes d’hommes armés étaient signalées à Mansila, dans la mosquée de la communauté Tidiania. Les mêmes hommes armés ont rendu visite au domicile du chef de cette communauté religieuse

Samedi soir, deux personnes ont été assassinées dans la le village de Zandraogo. L’attaque a eu lieu autour de 17h et les assaillants ont emporté tout le bétail. Ce même jour quatre civils étaient également tués à Samboulga dans la province du Loroum. Suite cette attaque, le gouverneur le gouverneur a instauré un couvre-feu du 15 octobre au 14 novembre entre 18h et 6h.

Source : monpulsar.com

 

 

 

Laisser un commentaire