Dr. Ablassé Ouédraogo recevant la canne de commandement

Le deuxième congrès ordinaire du parti Le Faso Autrement s’est tenu le samedi 15 août 2020, au Palais de la culture Jean-Pierre Guinguané, à Ouagadougou, sur le thème : ‘’Ensemble, les Burkinabè bâtissent le Burkina Faso ‘’. Ce fut également un congrès d’investiture du candidat du parti à l’élection présidentielle de novembre prochain. Près de 2000 congressistes sont venus des treize régions du Burkina pour y prendre part. A la fin du congrès, c’est le président du parti, qui a été plébiscité pour prendre part à la course vers le palais présidentiel de

Kosyam le 22 novembre2020.

Une vue des congressistes et des invités

Outre les milliers de militantes et militants du parti Le Faso Autrement qui ont investis la salle de spectacle de la Maison de la Culture Jean-Pierre Guingané, on notait également la présence effective des présidents et représentants des différents politiques, des leaders de la Société civile, et des responsables coutumiers.

Le top départ de la cérémonie a été donnée par le cantonnement du l’Hymne national et celui du parti Le Faso Autrement.

S’en est suivi des messages de félicitations des partis amis. Le président de l’ADF-RDA, Me Gilbert Noël Ouédraogo a relevé le déséquilibre déjà amorcé dans cette campagne qui favorise le gouvernement du MPP à poursuivre sous le couvert d’activités gouvernementales à mener une campagne déguisée. Plus explicitement Me Gilbert Ouédraogo a regretté la loi CNT interdisant les campagnes déguisées. « Cette loi fait du tort simplement à l’opposition car le pouvoir en place est en tournée pour faire le bilan de  son  PNDES avec les moyens de l’État »,

Me Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF-RDA

Le discours d’ouverture a été prononcé par le président du parti Le Faso Autrement Dr. Ablassé Ouédraogo, ou il a d’abord demandé une minute de silence en mémoires à l’endroit des camarades du parti décédés et des vaillantes forces de défense et de sécurité tombées sur le champ d’honneur pour la défense de la patrie.

Selon Dr. Ablassé Ouédraogo la présence de nombreux congressistes témoigne de la vitalité du parti à travers les treize régions et les 45 provinces du Burkina. Cette vitalité du parti se remarque également que : « Depuis les élections de 2012 ? Le Faso Autrement a siégé, sans interruption, à l’Assemblée nationale et aux élections législatives de 2015, Le Faso Autrement a obtenu, un siège de député, 87 élus locaux et gère une mairie de grande taille, celle de Sapouy dans le Ziro. »

Qualifiant la gouvernance actuelle du Burkina sous le régime du MPP d’échec, car n’ayant pas pu restaurer la paix, la sécurité et la stabilité. De même que la question de réconciliation nationale et la cohésion sociale demeurent des sujets préoccupants.

Selon le président du parti, Dr Ablassé Ouédraogo, le programme du parti Le Faso autrement, met l’homme au centre au centre des préoccupations du développement. Et mettra surtout l’accent sur la saine gestion et rigoureuse des finances publiques.

Raison pour laquelle dans son discours d’investiture il insiste ces propos : « Elu président du Faso, je rassemblerai toutes les composantes de notre nation pour ramener la paix ; élu président du Faso ;  j’agirai avec intégralité pour restaurer la bonne gouvernance, élu président du Faso ;  je travaillerai à replacer positivement le Burkina sur la scène internationale etc. »

TZ

Encadré

Les propos du Dr. Ablassé Ouédraogo après son investiture.

“C’est avec gratitude et humilité que j’accepte ma désignation comme candidat du parti Le Faso Autrement à l’élection du Président du Faso du 22 novembre prochain. C’est ensemble que nous sèmerons les graines de la croissance et pour que nos enfants récoltent les fruits de la prospérité ! Je vous invite à vous mobiliser autour des cinq priorités qui constituent le cadre de mon engagement en tant que président du Faso pour redresser et reconstruire notre pays : réconciliation nationale, paix et sécurité, relance économique et développement durable, réformes institutionnelles et administratives, rayonnement international.”

Laisser un commentaire