« Le ministre des Affaires étrangères, David Lee, a condamné la décision du Panama de rompre les relations diplomatiques au profit de Pékin, une décision qui ignore l’aide apportée depuis des années par Taiwan pour le développement du Panama, a-t-il dit. CNA »

La République de Chine (Taïwan) a condamné le 13 juin la décision du Panama de rompre les relations diplomatiques et d’établir des relations diplomatiques avec la république populaire de Chine.

« Les autorités de Pékin doivent immédiatement cesser ces actions qui heurtent les sentiments du peuple taïwanais et placent les relations entre les deux rives du détroit de Taïwan sur les mauvais rails », a déclaré la Présidence de la République.

« Au fil des ans, notre gouvernement et notre peuple ont pu porter assistance à nos alliés en partageant leur expérience et leurs succès dans divers domaines. Nous avons la capacité et la volonté d’aider nos alliés sous bien des aspects, mais nous ne nous engagerons pas dans un jeu d’argent diplomatique », a déclaré la Présidence de la République dans un communiqué.

« Les autorités de Pékin utilisent le soi-disant “principe d’une seule Chine” pour restreindre l’espace international de Taïwan. Cette approche ne fait pas seulement peser une menace claire sur la survie du peuple taïwanais, mais constitue aussi une provocation flagrante allant à l’encontre de la paix et de la stabilité entre les deux rives du détroit de Taïwan et dans la région », poursuit le communiqué.

«Ce genre de pratiques de la part des autorités de Pékin a des conséquences sur le statu quo », ajoute la Présidence de la République qui indique que le gouvernement va réévaluer la situation à travers le Détroit.

Peu avant, à 10h30, le ministre des Affaires étrangères, David Lee, avait indiqué qu’étant donné la décision du Panama de reconnaître Pékin, Taipei rompait les relations diplomatiques avec effet immédiat. Le ministre a fait part de la « profonde colère » de Taïwan face à cette décision, et annoncé la fin de tous les projets de coopération et de toute aide financière, ainsi que la fermeture de l’ambassade de la République de Chine (Taïwan) à Panama et le rapatriement de l’ensemble du personnel diplomatique.

David Lee a qualifié ce revirement diplomatique de « particulièrement inamical », et a accusé le Panama d’avoir dissimulé ses intentions – même si, a-t-il indiqué, des signes avant-coureurs de cette décision avaient pu être détectés.

Source : Taïwan Info

 

 

Laisser un commentaire