Le 28 novembre 2016, en présence de M. Jacob Ouédraogo, Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, et des autorités burkinabé concernées, M. Jean Lamy, Ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso, et  M. Alfonso Di Riso, Ambassadeur de la République d’Italie auprès du Burkina Faso, ont signé la convention de financement du projet d’insertion et de stabilisation socio – économique des jeunes et femmes dans la Province du Séno, Région du Sahel.

Ce projet, d’un montant de 5,2 Millions EUR (environ 3,4 milliards FCFA), est mis en œuvre par la Coopération italienne sur financement du Fonds Fiduciaire européen d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique (appelé aussi Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique).

Le projet vise, d’une part, à améliorer la résilience des ménages vulnérables de la province du Séno, par l’augmentation des productions agropastorales, la sécurisation foncière et la gouvernance locale des ressources naturelles; d’autre part à augmenter les revenus des jeunes et des femmes de cette région par le développement d’activités génératrices de revenus à travers la promotion des micro-entreprises et des  petites entreprises. Le projet contribuera ainsi à renforcer le leadership féminin, la stabilité et la cohésion sociale.

Ce projet concernera directement 120 000 personnes et, indirectement, l’ensemble de la population de la Province du Séno, soit près de 260.000 personnes.

Ce projet fait partie des actions financées par le Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique (“Trust Fund”). Il complète d’autres projets en cours et à venir, ciblés sur les zones populations vulnérables vivant au Burkina Faso notamment dans les zones périphériques et frontalières.

Source : Doc. UE

 

Laisser un commentaire