M. Amado Traoré, lors de la conférence de presse pour le lancement officiel de sa candidature à la FBF

Le football burkinabè a besoin d’une nouvelle réorganisation, de redynamisation afin de l’impulsion davantage au rang des équipes leaders d’Afrique. Pour ce faire, la Fédération Burkinabè de Football (F.B.F) a besoin d’un staff passionné de la tâche, dont l’objectif est de sauver le football nationale qui souffre des querelles intestines. C’est pour relever ce défi, que M. Amado Traoré, président du Rail Club du Kadiogo (R.C.K) est candidat à l’élection du président de la F.B.F, avec pour leitmotiv ‘’Le football d’abord’’ dans un esprit de rassemblement et de la fédération.

Le présidium lors de la conférence de presse, M. Amado Traoré (centre)
Le présidium lors de la conférence de presse, M. Amado Traoré (centre)

Pour donner le top de départ officiel de sa candidature à la F.B.F, le candidat Amado Traoré et son staff  ont animé une conférence de presse  dans la matinée du 13 octobre 2016, à l’hôtel Laïco à Ouagadougou. Cette rencontre avec les hommes de médias visait à décliner non seulement les motivations du candidat à briguer la présidence de la F.B.F mais surtout son  programme ambitieux pour la relance du football burkinabè les années à venir.

Le message fort du programme de M. Amado Traoré est : ‘’Le football d’abord’’. C’est dans cet état d’esprit sportif que le candidat rassure que sa candidature n’est

Les journalistes présents à la conférence de presse
Les journalistes présents à la conférence de presse

dirigée contre personne. Cette candidature selon M. Amado Traoré, fait suite à plusieurs constats sur la gestion du football burkinabè : « Il s’agit d’une gouvernance qui a montré ses limites durant ces derniers temps ». Cette candidature se veut aussi un appel et devoir moral à toujours service le football burkinabè sur tous les fronts. Raison pour laquelle le candidat Amado Traoré déclare : « Il y a des moments dans la vie où chaque homme doit pouvoir faire face à ses responsabilités ». Et Amado Traoré, qui a le soutien sans faille de la famille du football burkinabè s’engage à assumer sa responsabilité en apportant : « Des solutions structurelles pour notre football qui se doit de sortir des sentiers battus actuels ».  En ce sens que : « La gouvernance actuelle a montré ses limites durant ces derniers temps en s’immobilisant sur des querelles de personnes, que d’apporter un plan de développement global du football ».
Pour y remédier, le défi du candidat Amado Traoré contenu dans son programme ‘’Le football d’abord’’ met l’accent sur les sept (07) priorités suivantes :

. La modernisation de la F.B.F ;

. L’accroissement des ressources financières ;

. L’organisation des compétitions nationales ;

. L’organisation des équipes nationales ;

. Le développement des infrastructures ;

.Le repositionnement du football burkinabè ;

. La valorisation de la Direction technique nationale.

Pour ceux qui pense que sa candidature est une trahison au président sortant de la F.B.F le Colonel Sita Sangaré,  Amado Traoré de répliquer sans détour en ces

Plusieurs personnalités du monde sportif sont venus l'apporter leur soutien
Plusieurs personnalités du monde sportif sont venus l’apporter leur soutien au candidat Amado Traoré

termes  : « En tant que conseiller à la F.B.F, nous avons interpellé le président avec pour seul objectif de mettre l’intérêt de notre football au-devant de toute autre considération, mais nous n’avons pas eu gain de cause malgré notre bonne foi ».
Pour le président Amado Traoré, le football incarne des valeurs de courage, de travail acharné, de récompense du mérite et d’intégrité. Dans cette logique ce qui doit unir le monde du football burkinabè doit rester toujours plus fort que les intérêts personnels qui divisent.

Mais coup de théâtre, hier 14 octobre 2016, la candidature de M. Amado Traoré a été invalidé par la commission de sélection des candidatures, mais n’exclut pas que le candidat Amado Traoré fasse toujours appel. Affaire à suivre !

Théodore ZOUNGRANA

 

 

Laisser un commentaire