Le président Muhammadu Buhari du Nigeria et le Secrétaire d’État américain John Kerry

Pour sa troisième visite en Afrique, le diplomate américain s’est rendu au Kenya et au Nigeria du 22 au 23 août, avec prioritairement à l’agenda la questions de sécurité régionale et la coopération antiterroriste”.

Pour la première étape de sa visite, John Keryy était au Kenya ou il a rencontré Uhuru Kenyatta le Secrétaire d’État américain s’est focalisé sur la sécurité et également rencontré ses homologues de pays d’Afrique de l’Est pour discuter des conflits au Soudan du Sud et en Somalie, notamment la lutte régionale contre les insurgés islamistes shebab. Rappelons que John Kerry s’était déjà rendu à Nairobi en mai 2015, après des années de brouille entre les États-Unis et le Kenya, et avait apporté son soutien au combat de cette puissance régionale contre le terrorisme.

Au Nigeria avec le président Muhammadu Buhari, un tour d’horizon sur des dossiers brûlants a été abordé notamment: la crise économique frappant le géant pétrolier, la lutte contre Boko Haram, mais aussi le renforcement de la coopération entre les deux pays.

Plus explicitement, la situation dans le delta du Niger et l’impact de la chute de la production de pétrole sur l’économie nigériane étaient notamment au menu des échanges.

Le chef de la diplomatie américaine a apporté son soutien total à la lutte contre la corruption menée par Abuja. Il a déclaré notamment que les Etats Unis sont prêts à répondre aux différentes requêtes émises par l’administration nigériane au sujet de multiples affaires d’évasion de fonds.

John Kerry s’est engagé à plaider auprès du Royaume-Uni, de la France et d’autres alliés pour un renforcement de l’aide face à la crise humanitaire

Le matin lors d’une halte dans le Nord, il en a profité également pour féliciter l’armée nigériane dans sa lutte contre Boko Haram.

Le secrétaire d’État américain a insisté auprès des militaires sur la nécessité du respect des droits de l’homme.

John Kerry est attendu la semaine prochaine au Kenya, au Nigeria et en Arabie saoudite, une nouvelle tournée du chef de la diplomatie américaine dominée par la lutte contre le terrorisme, a annoncé jeudi le département d’État.

Ce 113e voyage du secrétaire d’État depuis mars 2013 l’emmènera d’abord lundi à Nairobi pour un entretien avec le président kényan Uhuru Kenyatta sur les   a fait valoir le porte-parole du ministère des Affaires étrangères John Kirry.

Le ministre américain est attendu ensuite les 23 et 24 août au Nigeria, où il s’est rendu plusieurs fois et où il reverra le président Muhammadu Buhari. Il y sera, là encore, question “des efforts en matière d’antiterrorisme, de l’économie nigériane, de la lutte contre la corruption et des droits de l’homme”.

Washington est un partenaire d’Abuja contre l’insurrection du groupe islamiste Boko Haram, mais les États-Unis interpellent régulièrement le Nigeria et ses forces armées sur la nécessité de respecter les populations civiles lors d’opérations de répression de foyers islamistes.

Outre la capitale Abuja, John Kerry se rendra à Sokoto, dans le nord du Nigeria, pour un discours sur la “tolérance religieuse” et la lutte contre “la violence radicale”.

Théodore ZOUNGRANA

Source AFP

 

 

 

 

Laisser un commentaire