Les conférenciers : de gauche à droite : le Guide Évêque raëlien Ditalamane Hébié et le Guide national Abdoulaye Ouadba.

Le Mouvement Raëlien Burkina Faso (MRBF) a célébré la Journée de l’Ambassade pour les Extraterrestres comme cela se fait à travers le monde chaque année dans la première semaine du mois d’avril. Ainsi au siège du Mouvement Raëlien à la cité An3 de Ouagadougou, une conférence de presse suivi de projections de documentaires ont été animées dans la matinée du 03 avril 2021 par le Guide Évêque raëlien Ditalamane Hébié et le Guide national Abdoulaye Ouadba.

Une vue partielle des journaliste à la conférence de presse

Cette journée des Raêlien célébrée au Burkina Faso a connu la présence massive des femmes et des hommes des médias, ainsi que des adeptes du Mouvement Raëliens. Cette conférence qui s’articulait sous le thème : «Une Ambassade des Extraterrestres pour la paix sur terre», avait pour but principal d’informer le public à travers les médias sur l’évolution progressive du chantier et surtout continuer la sensibilisation de la population sur la nécessité de contribuer à la construction de l’ambassade des Extraterrestres. A cette occasion également le message des Raëliens adressé à l’ONU cette année a été lu à l’attention des journalistes que nous proposons l’intégralité en encadré ci-dessous.

Selon les Raëliens : «le retour des Elohim est prédit dans le monde entier dans toutes les Saintes Ecritures religieuses et les textes sacrés». Dans leur chronogramme selon les conférenciers le Guide Evêque Ditalamane Hébié et le Guide national Abdoulaye Ouadba, les Elohim reviendront officiellement d’ici 2035 au plus tard. Tout en précisant que deux conditions devront être remplies à savoir :

Primo : manifester la volonté réelle de vouloir les accueillir

Secundo : éliminer les agressions mutuelles et envers l’environnement.

La philosophie raëlienne soutient que toute vie sur terre, y compris l’homme a été créée scientifiquement grâce à la parfaite maitrise de l’ADN (acide désoxyribonucléique).

Pour propager  son enseignement à travers le monde le Mouvement Raël œuvre à la construction d’une ambassade pour accueillir les Élohim ; Au Burkina une demande a été adressée aux autorités à cet effet et le processus suit son cours. Le Mouvement Raël souhaite davantage un soutien massif de la population dans la signature de la pétition.

Sur le plan international, il ressort aussi selon Turcotte que : «Le bureau du Secrétariat général de l’ONU a expliqué que le Secrétaire n’ouvrira un débat sur la question que si un nombre suffisant d’ambassadeurs des États membres de l’ONU le lui demandera».

Le pays qui accueillera l’ambassade serait un espace de paix de sécurité et de prospérité. Raison pour laquelle le Mouvement Raëlien du Burkina Faso intensifie la sensibilisation  pour que cette ambassade soit construite au Burkina.

T. Z

ENCADRE

Les Raëliens exhortent les ambassadeurs des États membres de  l’ONU à soutenir le projet «Ambassade des extraterrestres»

New  York,  30  mars  2021 –  Lors  de  la  «Journée  de  l’ambassade  ET»  –  chaque  année prévue  pour  le  premier  samedi  d’avril – les  raëliens  du  monde  entier  vont,  une  fois  de plus,  intensifier  leur  campagne  de  sensibilisation  et  inviter  le  public  à  se  joindre  et  à contribuer  à  cet  unique  effort  parrainé  par  le  Mouvement  Raëlien International.

«Notre  objectif  est  de  faire  adopter  par  les  Nations  Unies  un  additif  à  la  Convention  de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques intitulé ‘Protocole facultatif concernant les ambassades d’extraterrestres», a expliqué Daniel Turcotte, guide raëlien et chef du projet d’ambassade  du  Mouvement  Raëlien  international.

«Le  bureau  du  secrétaire  général  de  l’ONU  a  expliqué  que  le  secrétaire  général  n’ouvrira un  débat  sur  la  question  que  si  un  nombre  suffisant  d’ambassadeurs  des  États  membres de  l’ONU  le  lui  demandera»,  a  ajouté  Turcotte.

Turcotte  a  également  expliqué  que  les  Raëliens  lancent  une  campagne  de  sensibilisation internationale  pour  motiver  les  citoyens  de  tous  les  pays  à  envoyer  une  lettre électronique  à  leur  ambassadeur  aux  Nations  Unies  respectif  leur  demandant  de

présenter  le  cas  du  “Protocole  facultatif  concernant  les  ambassades  pour extraterrestres”  à  l’Assemblée  générale  des  Nations  Unies.  L’espoir  est  d’être suffisamment convaincant pour qu’ils tiennent une conférence diplomatique internationale pour  discuter  de  ce  protocole  facultatif  rédigé  et  soumis  par  les  raëliens. Il  est  à  noter  que  ‘‘ET  Embassy  Day’’  intervient  également  au  milieu  d’un  regain  d’intérêt pour  le  phénomène  OVNI  avec  le  ‘UFO  Disclosure  Report’  qui  devrait  être  publié  en  juin prochain  par  le  Groupe  de  travail  sur  le  phénomène  aérien  non  identifié  (UAPTF).  La confirmation  officielle  faite  par  le  Département  américain  de  la  Défense  l’année  dernière, à  l’effet  que  certains  OVNIS  sont  susceptibles  d’être  d’origine  extraterrestre,  donne  une importance  encore  plus  grande  au  projet  ET  Embassy  Day.

Selon  de  récents  sondages  menés  dans  de  nombreux  pays  et  dans  15  langues différentes,  plus  de  60%  de  la  population  mondiale  pense  que  la  vie  existe  sur  d’autres planètes  et  ils  souhaiteraient  un  contact  officiel.

«En  réponse  aux  demandes  de  leurs  citoyens  concernant  le  ‘Protocole  facultatif concernant  les  ambassades  d’extraterrestres’,  nous  pensons  que  l’Assemblée  générale des Nations Unies n’aura tôt ou tard d’autre alternative que de discuter des arrangements diplomatiques  nécessaires  pour  que  l’humanité  accueille  cette  civilisation  extraterrestre sur  Terre», a  ajouté  Turcotte. «Et  si  l’ONU  ne  prend  pas  les  devants,  les  pays  avec lesquels  nous  sommes  déjà  en  discussion  le  feront  certainement. Nous  travaillerons  avec plaisir  avec  ces  nations  éclairées  pour  identifier  le  meilleur  emplacement  possible  pour  le projet Ambassade»,  a-t-il  conclu.

Source : www.ETembassy.org/UN

Laisser un commentaire