Peuple du Burkina Faso, la Gendarmerie nationale s’adresse à nous :

“Les engins explosifs improvisés posent de sérieux problèmes à nos troupes dans les zones d’opérations : à l’Est, au Nord et dans la zone de Toeni… les civils payent aussi de plus en plus un lourd tribut, face à cette arme qui tue sans discrimination….
Cependant, pour poser ses engins, ces terroristes ont besoin de temps et sont obligés de remuer la terre sur les axes retenus.

Populations du Burkina … Alertez nos unités chaque fois que vous voyez des gens les poser ou que vous constatez des déformations de terrain sur des axes routiers”.

La Gendarmerie nationale une force humaine au service des populations !

 

Laisser un commentaire