Six fidèles catholiques dont un prêtre ont été tués hier 12 mai 2019 pendant la messe, à Dablo dans la province du Sanmentenga par des assaillants qui ont aussi incendié l’édifice religieux et des débits de boisson.

Des assaillants à bord de motos, ont pris d’assaut dimanche matin en pleine messe, l’église catholique de Dablo, à 45km de Barsalgho, dans la province du Sanmentenga, région du centre-nord. Ils ont ordonné aux femmes et aux enfants de vider les lieux avant d’exécuter six hommes dont le prêtre. Il s’agit du prêtre Siméon D. Yampa qui célébrait la messe du jour et cinq fidèles. Il est né le 19 février 1985, il avait été ordonné prêtre le 7 juillet 2014 à Kaya. C’était un « Homme humble, oobéissant et plein d’amour ». L’enterrement est prévuu aujourd’hui 13 mai 2019 à 11h.

Des dégâts matériels ont été enregistrés. Le président du Faso Roch Kaboré a condamné cette attaque. “Je condamne énergiquement l’attaque ce dimanche contre l’église catholique de Dablo. Elle est inacceptable“, a-t-il écrit.

Les terroristes ont ensuite incendié l’église et des débits de boisson dans la localité.

Rappelons que le 28 avril 2019, six fidèles de l’église protestante dont le pasteur et des proches ont été tués à Sigadji dans le Soum (Nord) par des assaillants. Le Burkina Faso est confronté depuis avril 2015 à des attaques terroristes qui menacent depuis le début de l’année, l’exemplaire cohésion ethnoreligieux.

A. Ouédraogo

Laisser un commentaire